La 4ème édition d'Ethical Fashion Show® Paris aura lieu les 11, 12, 13 et 14 octobre 2007, au Tapis Rouge à Paris. Il mettra en scène soixante-dix créateurs provenant des cinq continents pour présenter à Paris une mode respectueuse de l'homme et de l'environnement. Parmi les pays représentés, on compte cette année des créateurs d'Australie, d'Afghanistan, d'Autriche et du Laos. Au menu : showrooms , animations, défilés, ainsi qu'une série de conférences sur différents thèmes liés à la responsabilité sociale et environnementale dans le secteur du textile. Les organisateurs prévoient une journée ouverte au grand public le dimanche 14 octobre. Car aujourd’hui, les conditions sociales et environnementales dans lesquelles un article a été produit influencent les comportements d’achat. L'éthique est devenue une nouvelle exigence du consommateur.

Déborah Milner pour Aveda. Mélange d'organza, de satin et de soie. Les teintes sont naturelles (résine d'arbres et de feuilles). Photo Lionel Préau

Les « grands » couturiers s'y mettent De l’univers Streetwear à la Haute Couture, toutes les tendances bénéficient de l’influence de la mode éthique. Plusieurs marques de luxe (Versace et Diane Von Furstenberg, notamment) observent ce phénomène de très près et lui emboitent le pas en lançant leurs propres gammes éthiques. Car si Kate Moss ou Britney Spears s'affichent « éthique », il faut bien leur offrir chaussure à leur pied !

Laine, chanvre, lin, coton biologique, du PLA (maîs) et aussi du Lyocell pour créer des modèles exclusifs et équitables. Photo Philippe Gramard

De nouvelles matières écologiques L'imagination des créateurs de mode s'inspire désormais de nouvelles matières écolos aux propriétés surprenantes qui vont plus loin que le coton bio que nous connaissons déjà.

Cette robe blanche s'appelle la "Yawanawa", car les représentations graphique en bas de la robe, sont à l'origine de photographie prise dans l'est du Brésil, d'une tribu de Yawanawa. C'est un mélange de satin de soie et de cravates recyclées. Photo Philippe Gramard phgrammard@free.fr

La fibre de lait Qui l'eut cru : un pull en fibre de lait. C'est ce que proposera cet hiver la marque corse Machja. Cette matière innovante réduit l'électricité statique, elle est résistante et ses couleurs sont constantes même après plusieurs lavages. Le « must » : elle possède des propriétés hydratante et antibactérienne. « La texture du pull est douce, proche du cachemire, résistante et donne un joli tombé », précise la créatrice Catherine Soundirarassou. Comptez 100 euros pour ce pull respectueux de l'environnement obtenu sans addition de formol ou d'azoïque.

Photo DB. Le pull Valetta qui fait partie de la collection printemps été 2008 Machja, disponible dès mars 2008.

Le chanvre Peu gourmand en eau, il pousse rapidement. Cette matière écologique vient d'être remise au goût du jour par les lignes biologiques de Kanabeach.

Le bambou Les marques apprécient ses propriétés antibactériennes et son toucher ultra doux. C'est le cas des ateliers de la maille (cf photo ci-dessous). www.lesateliersdelamaille.com

La fibre de bois ou Lyocell Très douce, elle est thermorégulatrice et absorbante. La créatrice de la marque G = 98 en a fait la vedette de sa collection de sous-vêtements.

Visitez le salon Ethical Fashion Show au Tapis Rouge à Paris 67, rue du Faubourg St-Martin Paris (Xe) Journée grand public le 14 octobre de 11h à 19h Défilé sporswear / streetwear à 14h