Si on s’en tient au constat et aux déclarations des éboueurs le lendemain des fêtes, les Français ont encore du chemin à faire dans la gestion des déchets. Il paraît évident que nous ne soyons pas les champions en matière de vigilance dans ce domaine. Il semble que lorsque les fêtes de fin d’année sont là, nous baissions quelque peu nos gardes et que nous générions énormément de déchets.

Le constat est amer

Il faut dire que c’est la période des vacances mais surtout celle des cadeaux et des aliments en abondance. Alors, les déchets aussi augmentent allègrement. Pensez un peu : ce sont presque 7 millions de sapins de Noël qui sont vendus en cette période et chaque citoyen français consacre environ 130 euros pour les repas, ce qui fait vraiment beaucoup ! Et puis, comme ce sont les vacances et ce sont les fêtes, on pense moins à trier, on se relâche un peu.

Des excès entraînent des déchets

Ce qu’il y a, c’est que pour les fêtes de fin d’année, on achète des tonnes de choses qu’on n’achète pas habituellement. En effet, ce n’est pas tous les dimanches que vous achetez de la vaisselle en plastique ni des nappes jetables. Ce n’est pas non plus chaque semaine ni chaque mois que vous vous payez des huîtres. Et en fin de compte, on ne sait pas trop comment trier ce genre de déchets. Donc, cela donne un surcroît de travail aux éboueurs (merci à eux!) car trop souvent, ne sachant comment trier certains types de déchets, les honnêtes gens ne trouvent rien de mieux que de les jeter près des bacs à ordures. Du plastique, des cartons, du papier partout, bref, des déchets qui proviennent de ces abus et excès dont nous sommes friands lors des fêtes.