A l’heure du réchauffement climatique, il est primordial de bien choisir les matériaux de construction. Bâtir une maison écolo demande une mure réflexion. Faisons un survol des produits les plus respectueux de l’environnement et ceux qui sont polluants.

Quels sont les matériaux les moins polluants ?

Les matériaux de construction les plus écologiques doivent répondre à un certain nombre de critères. Ils sont souvent renouvelables. Le transport des produits écologiques ne doit aucunement être la source d’importante pollution. Ce serait mieux de choisir des matériaux disponibles localement. Leur production ne devrait pas non plus être énergivore. Ce serait parfait si les matériaux peuvent être recyclés et servir au moins deux fois.

Des choix respectueux de l’écologie

Le bois reste un excellent choix parmi les matériaux respectant l’environnement. En effet, cette matière première naturelle peut se renouveler facilement par simple reboisement. Ce ne sera pas le cas pour l’aluminium ou le fer. Les isolants doivent aussi faire l’objet de mure réflexion. L’idéal serait d’opter pour des fibres d’origine végétale au lieu de la laine de verre. Le liège reste peu connu, mais il s’agit d’un excellent isolant dont le prix reste accessible à tous les budgets. Les revêtements tels que la fibre de coco et le raphia sont aussi à privilégier.

Quelques produits qu’il faudrait éviter

Les matériaux de construction provenant de sources non renouvelables sont à réduire au minimum possible. C’est le cas des métaux. De plus, l’usinage de l’aluminium ou du plastique demande beaucoup d’énergie. Puis, le dégagement de composé organique volatile peut nuire gravement à l’environnement. L’émanation de COV constitue un vrai problème de salubrité en plus de polluer. L’hexachlorobenzène ou l’hexachlorobutadiène fait partie des composants interdits qui existent encore dans certaines peintures. De toute manière, il faudra s’informer sur le taux de formaldéhyde dans le produit de revêtement.